carte postale

Publié le par Jean Marc

CARTE POSTALE

 

Une carte postale

Jaunie et un peu sale,

                 Retrouvée par hasard                  

Tout au fond d’un tiroir ;

 

Et c’est un retour en arrière,

Voyage sans frontières,

Vers ces années passées

Ce temps où l’on s’aimait.

 

Je nous revois tous deux,

Follement amoureux,

Etendus sur la plage

Mais cependant très sages.

 

Années de joie et d’ivresse,

Années de notre jeunesse ;

Jamais leur doux souvenir

En moi ne pourra mourir.

 

Nous n’avions que quinze ans,

Nous n’étions que des enfants,

Et cependant nous nous aimions

D’un amour sincère et profond.

 

Je me souviens de ce jeudi matin,

Ou, nous tenant tous deux par la main,

Nous sommes allés nous cacher

Afin de nous embrasser 

 

 

Je garde encore sur le bout de mes lèvres,

De ce baiser qui m’a donné la fièvre,

De ce baiser qui m’a tant marqué,

Un petit goût amer et salé

 

Mais là, tout à coup,

Ce rêve prend fin

Car une lettre qui m’a rendu fou,

A l’instant est tombée entre mes mains

 

Cette lettre froissée

Par mes poings en colère,

A l’écriture estompée

Par des larmes amères,

 

Remet en ma mémoire

Le bien triste souvenir

De jours pour moi si noirs,

A vouloir en mourir.

 

Je me souviens encore,

Cette triste journée 

Où les larmes de mon corps

De mes yeux ont tant coulé

 

Le temps passant par là

N’a pu sécher mes yeux

Et souvent je nous revois

Quand nous  étions tous les deux

 

Je me demande bien souvent :

Pourquoi m’as-tu abandonné,

Pourquoi moi qui t’aimais tant,

Tu m’as ainsi oublié.

 

 

 

 

Jean-Marc

Publié dans poésies

Commenter cet article

Tony Yves 07/03/2010 11:46


En amour le mot fin ne devrait pas exister
D'abord caressant ce poème devient dur comme la vie


pauline 19/06/2008 23:51

C'est si beau la jeunesse. Un texte qui renvoie 60 années en arrière,si ce n'était pas de l'amour! pourquoi s'en souvient on encore

Chris 18/06/2008 09:47

Très joli ton texte, un peu tristounet...
Bon mercredi

Martine 07/06/2008 07:34

Merci pour ta visite. C'est très beau ici. J'aime beaucoup ce poème et comme tu les aimes, je t'ouvre mon jardin secret : mon second blog : http://quaidesrimes.over-blog.com. Ne pas en parler sur cergyrama. Bon week-end ensoleillé.

sarang 05/06/2008 20:33

Bonjour Jean-Marc,
Une carte qui remet ce souvenirs sur le coeur.
Ce souvenirs est toujours présent comme si c'était hier. Et pourtant il y a déjà si longtemps.
Et toujours ce pourquoi.
A bientôt.